La musique en tant que métier

28 mai 2021

Rencontre II.2

9h30 - 12h00

terminé

La rencontre d’aujourd’hui portera sur l’identité de genre et la musique en tant que métier. La professeure Joëlle Bissonnette (École des sciences de la gestion, UQAM) parlera de son étude en cours menée pour et avec la collaboration de la Fondation Musicaction, qui vise à identifier les défis que rencontrent les femmes francophones dans l’industrie musicale canadienne. Myriam Saucier (École des sciences de la gestion, UQAM) présentera quant à elle son mémoire de maîtrise en cours de rédaction, qui porte sur la sous-représentation des femmes dans les postes de direction de l’industrie musicale franco-canadienne. Finalement, Vicky Tremblay (Faculté de musique, Université de Montréal) partagera ses réflexions quant à l’avenir de la profession de compositrice au Québec, développées dans le cadre du projet “Vivre de la création musicale au Québec: Enquête sociomusicologique sur la profession de compositrice et de compositeur” dirigé par Danick Trottier (FRQSC, 2018-2021). Ces trois conférences seront suivies d’une table ronde où des représentant.e.s de la Guilde des musiciens et des musiciennes du Québec (GMMQ), de l’Union des artistes (UDA) et de la Fondation SOCAN présenteront un état des lieux de la situation d’emploi des femmes et des personnes trans et non-binaires dans la musique au Québec.

Horaire

  • 9h30

    Mot de bienvenue

    icône autheur

    Vanessa Blais-Tremblay (UQAM, CRILCQ, IREF)

  • 9H35

    Introduction à l’étude sur les femmes dans l’industrie musicale du Québec et des communautés francophones en situation minoritaire au Canada

    Cette communication magistrale résonne avec les thématiques de la rémunération, des processus d'embauche et des conditions de travail. L'étude, menée pour et avec la collaboration de la Fondation Musicaction, grâce à l’appui du Gouvernement du Canada, vise à identifier les défis que rencontrent les femmes dans l'industrie musicale canadienne francophone. Elle cherche aussi à mettre en avant les pratiques qui favorisent déjà leur inclusion et leur épanouissement dans cette industrie, ainsi que des pistes de solution pour aller plus loin. À la lumière d'entretiens avec des expertes, d'un questionnaire largement diffusé et de groupes de discussion, Bissonnette espère voir se dessiner des tendances à l'égard de ces problématiques, ainsi que des pratiques et solutions permettant d'y répondre. Lors de cette communication, s'il ne sera pas encore possible de révéler les résultats de l'étude, Bissonnette présentera les principaux thèmes abordés et les méthodologies employées.

    icône autheur

    Joëlle Bissonnette (École des sciences de la gestion, UQAM)

    Joelle Bissonnette est professeure en entrepreneuriat au département de management de l'École des sciences de la gestion de l'Université du Québec à Montréal. Spécialisée en entreprenariat culturel, Bissonnette a publié ses recherches sur la précarité dans les industries créatives, l'entreprenariat musical chez les minorités linguistiques au Canada, et les modèles d'affaires des services de musique en ligne.

  • 10H05

    Femmes, paradoxes et industries créatives : quels défis pour les directrices de l’industrie musicale Canadienne francophone?

    Cette communication présentera la revue de littérature et la méthodologie qualitative envisagée dans le mémoire de Saucier afin d'aborder la sous-représentation des femmes dans les postes de direction de l'industrie musicale franco-canadienne. Saucier interrogera les stéréotypes et les biais souvent inconscients qui s'inscrivent et se perpétuent dans une culture, et qui laissent croire à une incompatibilité présumée entre le genre et les rôles managériaux. Saucier abordera aussi les paradoxes et les façons de naviguer des femmes qui occupent des postes de direction afin de mieux comprendre les problématiques, les défis, et les stratégies qu'elles ont développées.

    icône autheur

    Myriam Saucier (École des sciences de la gestion, UQAM)

    Myriam Saucier est candidate à la maîtrise en sciences de la gestion, en concentration management. Sous la direction de Joelle Bissonnette, elle rédige présentement son mémoire de maîtrise, qui porte sur les défis vécus par les femmes occupant des postes de direction dans l'industrie musicale canadienne francophone.

  • 10H35

    Quel avenir pour la profession de compositrice au Québec? Aborder l’enjeu des inégalités dans un contexte d’incertitude

    Dans cette communication, Tremblay présentera un bilan des travaux publiés sur la question du genre et de la composition en musique savante depuis les années 1990 jusqu'aux années 2010, notamment en revisitant certains textes des musicologues québécoises Marie-Thérèse Lefebvre et Sophie Stévance. Tremblay mettra de l'avant la nécessité de poursuivre le développement de connaissances en lien avec les difficultés professionnelles des compositrices et des compositeurs en observant notamment l'impact direct des inégalités de genre sur leur travail ainsi que sur l'avenir de leur profession. Quelles sont les personnes œuvrant dans le milieu de la composition qui se trouvent doublement marginalisées (Citron, 1993)? En se basant entre autres sur les principes proposés par Viviane Namaste (2009) pour l'élaboration d'une recherche féministe, des pistes de réflexion seront envisagées afin d'assurer l'effectivité de la recherche sur le travail des compositrices et des compositeurs concernés.

    icône autheur

    Vicky Tremblay (musicologie, Université de Montréal)

    Vicky Tremblay est candidate à la maîtrise en musique (option musicologie) à l'Université de Montréal et membre de l'Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM). Elle s'intéresse à la création musicale au Québec et ses contributions à différents projets de recherche l'ont menée à publier dans les Cahiers de la Société québécoise de recherche en musique et la revue Circuits, musique contemporaine. Elle a travaillé en tant qu'auxiliaire de recherche dans le cadre du projet "Vivre de la création musicale au Québec : enquête sociomusicologique sur la profession de compositrice et de compositeur (FRQSC, 2018-2021)" dirigé Danick Trottier (UQAM), un sondage réalisé auprès de 84 compositrices et compositeurs qui a permis de collecter certaines données afin d'obtenir un portrait plus actuel des réalités propres à leur profession.

  • 11h05

    PAUSE

  • 11h15

    Table ronde : États des lieux de la situation d’emploi des femmes et des personnes trans et non-binaires dans la musique au Québec

    icône autheur

    Avec la participation de la Guilde des musiciens et des musiciennes du Québec (GMMQ), France D'Amour (Union des Artistes), Frannie Holder (Fondation SOCAN) et Lysandre Champagne (DIG!).

  • 11h55

    Mot de la fin